l'instant

Publié le 12 Novembre 2013

l'instant

La lumière passe, calme et claire.

Elle allume quelques particules invisibles, en suspens dans son rai.

C'est la vie lente, posée dans ce regard délivré de toute quête, de toute prédation.

Un regard qui va à l'infini, délivré de lui même.

Miettes de temps en arrêt dans la lumière, temps vide, ruiné de toute attente, de toute absence.

Tout ce qui passe et demeure tient dans cet instant immobile et vaste.

Silencieux, solitaire, complet.

Soustrait, échappé à l'utilité frénétique de toutes choses de la vie.

Ce n'est pas même une prière.

Juste un instant béni qui se pose là, passe et disparait comme un souffle de vent à l'aube du jour, laissant une beauté sur toute chose.

PH.

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #ecrits

Commenter cet article
L
Cet instant fragile que tu as figé est comme une compensation au chaos, une respiration.
Bonsoir Nathanaël.
Répondre
N
Une respiration Louv´. Exactement. Que ne respirons nous pas plus souvent ainsi, pris par ailleurs, pris par le chaos du monde.
C
Merci pour la grâce apaisante de ce bel instant lumineux! Superbe!
Répondre
N
Je te souhaite une lumineuse journée Cardamone .
J
Nathanël te souviens-tu du temps où tu étais libellule et d'un de tes voyages au dessus de mon petit village?
Que le voyage parte d'Afrique, du midi ou du fond de notre âme, le voyage donne toujours des ailes mais l'instant nous donne l'éternité.
Répondre
N
Joliment bien dit Jamadrou !
Je suis toujours libellule, immobile en ce moment.
Bonsoir Jamadrou.
J
Ce sont ces instants, que tu détailles avec un talent majeur, qui nous maintiennent en bonne foi que nos vies valent d'être là. Un bon jet de lumière, traversant. Amitiés d'azur.
Jonas
Répondre
N
Un instant de lumière, une plume, dans la balance, fait contrepoids a des heures et des heures d'obscurité.
Amitiés méditerranéennes Jonas de Siam.
F
Bonjour Nathanaël
et tes mots qui figent ce moment
Bel instantanné
Douce journée
Frieda
Répondre
N
Bonsoir Frieda , " amie de mon pays de là-bas " .
Merci de ton passage en ces verts pâturages, bonne soirée.
E
La lumière change la poussière en pépites suspendues...
"Instant immobile et vaste"... Vertige !
Répondre
N
Instant immobile et vaste, où ce qui passe et demeure tient.
Certainement ce qui résume le mieux cet instant là , si difficile à décrire.
Bonsoir Eva.
L
Un instant vécu au sens plein, c'est à dire indicible, irréel et pourtant là, qui laisse une empreinte dans celui ou celle qui l'accueille.
Répondre
N
Et une empreinte sur ce qui l'entoure. La beauté se trouve dans le regard autant que dans ce qui est regardé, tu l'illustres parfaitement dans ton travail. Bonsoir Laurence.
J
C'est un texte qui s'inspire lentement. Merci Nathanaël.
Répondre
N
inspir-expir... bonsoir Juliette.