Traverser l'oubli

Publié le 14 Décembre 2014

memento mori

memento mori

Traverser l'oubli sans la pièce d'or d'un souvenir joyeux.

Traverser l'oubli sans, comme moindre vêtement, la sépulture d'une vie gaie.

Le linceul d'un amour collé à la chair froide.

Combien sont-ils ? Là ... Qui errent, sans sens. Qui traversent l'oubli, années d'errance, enfouis sous la vie, exclus même de l'enfer.

Traverser l'oubli, corps sans lieu, corps sans Dieux, corps sans temps, corps disparus. Morts inachevés... Il y a tous ces morts prématurés, " êtres " inaccomplis.

Est ce la peur, l'ennui, la défaite, l'aboulie ou l'acédie, une mesquinerie du vivre qui les a saisit ?

Vivons , de paix et d'ordalie, de paradis et d'enfer.

C'est de la vie de tous les jours , de tous les gens, la mienne, dont je hurle.

Gardons nous de ces rives putrides, de ces engluements du si peu, de ces ergotages qui nous guettent, de toute économie du rire et de toute dissolution au nombre, à la religion de l'unanimité.

Que n'ai-je plus de force, pour m'éloigner plus loin encore.

Vivons, souffrons, crions, pleurons, rions, étanchons nos soifs, attisons tout appétit et gardons nous du dépit de la vie manquée.

PH.

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #ecrits

Commenter cet article

Fanny 31/12/2014 16:22

Comme c'est bon de te lire Nathanaël. Tu es peu par ici ces derniers temps.
Mais la force de tes mots n'a pas faibli. Ce sont presque des vœux pour 2015 ce texte, je les prends ainsi et m'en siroterai une goutte de temps en temps. Merci Nathanaël.

eva 30/12/2014 17:22

"gardons-nous de ces engluements du si peu"... au diable la tiédeur, oui, brûlons ! brûlons !

Nathanaël 31/12/2014 16:18

Brûlons des flammes de l'enfer de la vie, mais de la vie au moins... Eva toujours là. Je t'attends sur la rive d'en face, celle de l'an qui vient.

Cardamone 15/12/2014 21:04

C'est un bon programme. Soyons des affamés de la vie.

Nathanaël 31/12/2014 16:16

Des embrasés... Embrassés par une vie brulante, ne soyons pas ignifugés mais consumons nous. A bientôt sur la rive de 2015 Cardamone.

Promeneuse 14/12/2014 19:12

Vivons oui, pour être encore envie ! Bonsoir mon frère.