Cette aube est la même qu'hier.

Publié le 8 Janvier 2015

Cette aube est la même qu'hier.

Cette aube est la même qu'hier, sinon qu'hier nous ne savions pas.

Je suivais depuis l'affaire des caricatures, " c'est dur d'être aimé par des cons " ( un excellent documentaire à se procurer ), Charlie Hebdo.

Ils refusaient de se taire, de se laisser faire. Ils refusaient le premier degré, le sérieux.

Le sérieux n'est pas la gravité. Il faut fuir le sérieux des imbéciles. Le sérieux est un sentiment imposé de l'extérieur, une main mise, crispée, sur notre pensée, sur notre être, une main aux serres pointues.

La gravité est un sentiment du dedans, immanent. Un sentiment de responsabilité personnelle. Un sentiment qui nait à notre propre source.

Les caricatures sont une façon de se foutre de la gueule des sérieux, une arme redoutable, celle de l'instantanéité du rire. Le rire désarme. C'est bien cela qui dérange les cons.

Cette aube est la même qu'hier.

La haine est tapie partout. Le mensonge, l'ignorance, la mesquinerie de l'autre.

La peur est la cause de tout.

Elle est tapie en nous aussi. Gardons nous d'elle. Le combat est ici , en nous.

Ne fuyons pas.

Rire et dire la vérité. Protéger et défendre la Laïcité.

Ayons l'intelligence partagée de la vie.

Cette aube est la même qu'hier, espérons que demain elle ne soit pas la même qu'aujourd'hui.

PH.

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #ecrits

Commenter cet article

Pascale 17/01/2015 16:35

...

Nathanaël 21/01/2015 18:44

...


?


...



Bonsoir Pascale.

Cardamone 16/01/2015 22:50

Espérons
Et merci pour tes mots qui l'espèrent et l'esquissent cette aube différente. Oui la haine est tapie en nous aussi. Gardons-nous d'elle. Merci pour ce lumineux rappel.

Nathanaël 21/01/2015 18:44

Si nous partageons au moins cela après ces terribles évènements , tout ne sera pas perdu... Gardons nous de toute haine. Merci Cardamone.

Frieda 14/01/2015 11:22

Bonjour Nathanael
La peur est aussi souvent la conséquence de TOUT?
Ces événements nous font cogiter
Bisous et douce journée
Frieda

Nathanaël 21/01/2015 18:42

Cogitons , cogitons !
Merci de ton passage et mes amitiés à Yaoundé...

Laurence Chellali 13/01/2015 17:20

Quand j'étais étudiante en philo, j'ai dû étudier "le rire" de Bergson. Il n'était pas drôle du tout le bouquin. Depuis, je ne sais même plus ce que ça veut dire rire. Attention, ça ne veut pas dire que je ne ris pas, bien au contraire car ce n'est pas parce que je ne comprend pas une chose que je ne peux pas la faire et me taper des franches rigolades, j'adore !! Ceci dit, je crois qu'au vu des tragiques événements, ça ne me ferait pas de mal de savoir ce que signifie rire car il semblerait quand même que ça peut être dangereux ...

Nathanaël 15/01/2015 09:53

Tu me rassures, je ne peux t'imaginer sans un rire, franc et sonore...
Rire de nous même ? d'abord... Puis rire des autres lorsqu'il le faut ! Désarmer par un rire... Remettre à sa juste place par un rire. Rire aussi pour ne pas pleurer ... Il parait que c'est le propre de l'homme, ne nous le laissons pas enlever !
Bonjour Laurence.

eva 08/01/2015 15:42

Le peuple de France se réveille (peut-être ?)... avec la gueule de bois (certainement)... Charb disait qu'il préférait mourir debout plutôt que de vivre couché... A bientôt Nathanaël

Nathanaël 08/01/2015 18:10

Bonsoir Eva.

Jonas D. 08/01/2015 12:09

Bien dit, quand je parlais de ceux plus compétents et plus forts... Nous allons faire brûler cette flamme qui nous anime en évitant de l'alimenter par la haine et la colère, chemins trop aisés. A nous autres, chaque jour, d'abattre les murs de l'intolérance et de la connerie car comme le disait Audiard " les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît." Pour le coup, ce serait bien qu'on les reconnaisse ces cons-là précisément.
Ces moments nous meurtrissent mais nous rendent plus forts. Qu'on se le dise derrière les cagoules, et qu'on se le grave là bas sur la crosse des fusils d'assaut russes.
Jonas

Nathanaël 08/01/2015 15:03

Oui qu'on les reconnaisse, ces cons ! Les cons d'être aimé par des cons de Charlie.
N'est ce pas le rôle des intellectuels, des politiques, des médias ? Eux ont une parole qui porte.
Toi et moi ...
Nous avons encore une parole et un certain droit de l'exprimer me diras tu ! C'est bien vrai alors murmurons... Et la vague des murmures sera un chant des trompettes de Jéricho !
Espérons et aimons pour reprendre tes vœux...
Mon ami, bonjour quand même.

Juliette 08/01/2015 11:46

La peur... La bêtise, l'ignorance. J'ai vu le reporte dont tu parles. La révolte aussi, m'a prise à ce moment là, comme maintenant, n'est ce pas un sentiment normal ?

Nathanaël 08/01/2015 15:04

Etre en colère c'est être victime.

Juliette 08/01/2015 14:56

Pourtant la colère est là, autour de moi, en moi, elle m'aide.

Nathanaël 08/01/2015 14:50

La révolte ? Oui, bien entendu. Si je l'éprouve ? Et comment... Est ce qu'elle me gouverne? Surement pas ! Bonjour Juliette

Fanny 08/01/2015 11:42

Je venais vous souhaiter une bonne année hier... Comment le faire aujourd'hui ? Je suis tellement touchée. " Ayons l'intelligence de la vie partagée " oh oui ...
C'est vrai que le sérieux est une sorte de joug que voudraient nous imposer les ultra, les extrêmes, les chiants et qu'il faut garder du recul...
Que demain soit meilleur qu'aujourd'hui je reprends votre formule pour mes voeux. Merci Nathanaël.

Nathanaël 08/01/2015 14:48

Espérons Fanny. Espérons.

Pierre 08/01/2015 11:37

C'est vrai Nathanaël, faisons en sorte d'allumer nos consciences. Les ténèbres nous menacent. En nous même également. Peut-^tre d'abord en nous même, vous avez raison. Ne devenons pas comme eux. Merci de cette réflexion Nathanaël. Je vous suis, sans parfois m'exprimer. Mais là, il ne faut plus se taire.

Nathanaël 08/01/2015 14:46

Bonjour Pierre. Merci de votre passage aux pâturages.