ô mon amour...

Publié le 26 Novembre 2015

ô mon amour...

Pour peu que tes yeux aient la transparence des eaux claires qui irriguent,

de cette source fertile,

ton âme.

Qui que tu sois alors,

tu n'es jamais laide, ni fanée, ni flétrie,

car ton cœur est abondant.

*

Et si, je te croise dans la rue de mes jours,

à ta nuque gracile,

à ce poignet qui s'abandonne au mouvement de tes hanches,

cette démarche d'été,

je te reconnais.

*

Inconnue et lointaine,

si proche,

entends alors dans tes pas,

la voix qui murmure,

"ô mon amour".

PH.

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #ecrits

Commenter cet article

Jonas D. 29/11/2015 10:06

La quête, encore, toujours. Cette passante m'est familière, comme toi, il m'arrive de la suivre, pieds nus sur la route cousue de cailloux. Où est-elle, que fait-elle ? nous, nous sommes là, sous le soleil, exactement. Merci Nathanaël pour ce regard lointain mais précis. Amitiés. Jonas

Nathanaël 29/11/2015 17:29

Je te sais familier de celle-ci, aimant celle-la d'un regard, elles nous chavirent de leur beauté, nous laissant dans leur sillage, désemparés. Mais que cette sensibilité de vie est appréciable pour autant que quelques mots sur la page lancés, viennent à notre secours... Gardons le cœur tendre ! Amitié partagée Jonas Doinint.