Café I

Publié le 21 Janvier 2016

Café I

Le livre que je tiens dans mes mains, se met parfois à pleurer.

PH.

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #ecrits

Commenter cet article
C
Je t'imagine le serrant contre toi pour le consoler
Répondre
N
Qui console qui !? N'est ce pas ? Peut-être la tourterelle le sait -elle ? Elle a si bien l'air de nous entendre lorsqu'elle penche ainsi la tête de coté, attentive et si douce.
Chaleureux bonsoir Cardamone, je m'en vais par chez toi à l'instant.
J
Belle idée que ces mots manuscrits au matin. Belle lumière sur ta poésie que tu nourris tout autant que l'oiseau. Un livre sentimental ? Pourquoi finalement ne pas finir sa vie avec lui... J'ai épousé un livre, nous vivons heureux et il m'a donné une marmaille de mots qui courent encore en riant dans la maison. Amitiés sous zéro degré Celcius. JPT
Répondre
N
Une marmaille de mots... Un livre est une vie c'est bien vrai, certains enfantent même la notre. Bonjour de la mer du sud JPT
J
Les mots tombent de mon panier percé
Le vent les pousse à voler dans la direction opposée
Celle où en poésie ils pourront se reposer et à leur tour pousser.
Répondre
N
J'aime cette idée des mots semés malgré eux, d'un pauvre panier percé. Bonjour JD
J
Voilà qui est si poétiquement dit... Oui les livres font pleurer, rire... Et cette tourterelle qui rime avec belle. Bonne journée à toi Nathanaël. Merci de cette douceur.
Répondre
N
Un livre c'est un monde. Bonjour Juliette