La superbe inutilité.

Publié le 13 Février 2016

Nicolas Rubinstein, Mickeyscull II

Nicolas Rubinstein, Mickeyscull II

N'être attaché à rien.

Mépriser l'étoile sous laquelle je suis venu.

S'émanciper par le doute, l'iconoclastie, le sentiment d'absurdité, par la bienveillante méfiance envers mon moi.

Se déprendre de l'obsession insipide d'être utile.

Tuer scrupuleusement la grandeur, toute vérité majestueuse.

Assouplir la morale ancestrale et les coutumes honorables.

Abolir l'idée du mérite.

Discréditer en moi toute croyance, combler toute profondeur d'esprit, ensevelir toute mélancolie, fouler aux pieds toute idée de sérieux, manies qui font vivre l'infatuation.

Saper l'architecture de toute vanité.

Errer ensuite dans ce désastre de moi. Appauvri, ruiné sans plus d'attaches.

A la porte... du Soi.

Libre de devenir.

PH.

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #ecrits

Commenter cet article

Jean-Pierre Tondini 19/02/2016 10:51

Cette chasse à courre effrénée contre ces choses que notre monde a installées en nous comme un logiciel espion est vaine. Car notre instinct de conservation nous ramène à l'essentiel : vivre en acceptant ces grossières vanités. Suivons peut-être le regard de Cardamone, chevaucher une tourterelle finalement, nous ferait voir du pays. Amitiés aériennes.

Nathanaël 23/02/2016 22:37

Vivre certes... Être la tourterelle et voir le monde d'un coté... Puis de l'autre, alternativement, d'un coté puis de l'autre... Jamais les deux en même temps.
Et puis tant pis. Amitiés ailées Jean Pierre. Avec la liaison ça fait un peu trop zélé, amitiés zébrées alors ?! voilà comme l'on passa de la tourterelle à l’âne !

Cardamone 16/02/2016 13:39

Appauvri/enrichi d'une profonde légèreté??
Et pourtant, lire tes mots, cela m'est "utile" - comme la tourterelle qui a si bien l'air de nous entendre quand elle penche la tête de côté - bon d'accord "utile" n'est pas le mot mais que deviendrions-nous sans tout ça??

Nathanaël 19/02/2016 10:24

C'est la vie ... Et puis tant pis.
Être l'eau, le vent plus que le rocher.
Ah oui être la tourterelle et s'envoler !
Bonjour Cardamone, merci de ta lecture avisée.

eva 16/02/2016 10:40

J'adhère totalement à ton texte magnifique... "Vanité des vanités, tout est vanité". J'aime beaucoup le choix de cette photo... qui suggère qu'à peine né, le vivant est déjà mort...

Nathanaël 19/02/2016 10:26

A peine né et sitôt mourant... C'est bien vrai. Bonjour Eva.

jamadrou 15/02/2016 18:34

Triste.
Etre comme un exilé de l'intérieur, assis au bord du vide sans le garde-fou du passé...

Nathanaël 19/02/2016 10:27

Gai... Triste... C'est un parti pris. Bonjour Jamadrou.