Allant vers...

Publié le 11 Février 2013

A la cime des arbres,

je flotte en apesanteur,

équilibré, je ne descends,

ni ne monte, je suis porté,

*

je me tire des bras,

je me pousse des jambes,

je file, je glisse, je voltige,

entre ciel et terre,

*

je trace un sillage,

d'écume de pluie,

je fluctue, je plane,

sur la canopée,

*

au dessus d'un jardin,

du rire des enfants,

je cherche mon chien,

et je m'en vais.

PH.

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #ecrits

Commenter cet article
C
Je file je glisse je voltige je cherche ma libelléléphant et... Bonne nuit Nathanaël
Répondre
C
Je suis heureuse de ces retrouvailles avec l'éléphantlibellulesque! Et merci pour le mode d'emploi! Je vais essayer, peut-être que moi aussi je trouverai mon chien?
Répondre
N
Libellulesqu'éléphant t'attend derrière le troisième arbre, deuxième branche, celle sous le petit nuage bleu, à gauche de la brise.
N
Bonjour Nathanaël !
Étrange texte... La tête en bas, on trouverait mieux les choses? Pourquoi pas, mais gare aux migraines !
Je ressens cette même envie de flotter... en apesanteur.
Joli !
Bises, bonne journée à toi
Répondre
N
Nous flottons sur le dos de nos mots.
Bises Naïs'.
F
Légèreté rêvée, se désembourber de l'humaine pesanteur, être "porté" enfin au lieu de porter...
Répondre
N
Un rêve ma Fidji...
E
Joli pied de nez à la logique que ce pachyderme qui défie les lois de l'apesanteur, j'en rêve souvent aussi. Bonne soirée
Répondre
N
Joli pied de trompe ! Un rêve noté à la va vite... Dont le sens n'est pas si à l'envers.
Et le mystère de l'amour Esclarmonde est de se perdre dans le triangle des Bermudes de la mer des sargasses ? ! Merci de ton passage ? De ce rêve partagé .
J
Jolie promenade aérienne où le pachyderme apparaît comme prisonnier d'une bulle de savon. C'est ainsi qu'il découvre notre civilisation tête en bas et trompe érigée, qu'il rêve au poids de son corps pour piquer comme cet espadon de l'azur à l'assaut de quelque moulin vautré. Gare à être dessous. Amitiés.
Jonas
PS. J'imagine que tu sais pourquoi en Afrique il ne faut pas sortir entre 14h et 16h ?
Non ? Parce qu'on parachute des éléphants...
Et tu sais pourquoi les crocodiles sont plats ?
(Niveau CM2, cour de récré)
Répondre
J
Tout juste mon ami, sortir entre 14h et 16h en Afrique est une erreur même pour les crocodiles. Je ne sais pas pourquoi j'ai gardé cette vanne de primaire en tête, encore pardon ! Amitiés.
Jonas
N
" espadon de l'azur à l'assaut de quelque moulin vautré"... Pfuit : sifflement admiratif ! Je cherchais mon chien me voilà propulsé bien haut !
Crocodiles plats ? Euréka ( 5 mn plus tard tout de même ) propulsé bien haut, parachutisme pour redescendre, gare à être dessous ! Et si ce n'est pas ça j'ai une drôle d'imagination... Bonsoir Jonas .
L
Sourire et plaisir vont de pair. Merci !!!
Répondre
N
C'est ça Laurence, un écrit en l'air... de rien ! à l'envers du bon sens, une pensée sans dessus dessous, un rêve en vérité.
Baci.
F
Bonjour Nathanaël
En apesanteur...Liberté totale
Bonne journée
Frieda
Répondre
N
Oh oui, liberté ! Un peu un rêve, mais que venait faire mon chien ?
Merci de cette visite de loin Frieda.
C
"L'histoire" ne dit pas si même à l'envers vous êtes arrivé, Nathanaël... Assez amusant cet écrit dont j'aime beaucoup le titre.

Bonne journée,

Cathy.
Répondre
N
Arrivé ? où ? pourquoi ? Surtout pas !
Bonne soirée Cathy, merci de ton passage.
E
ah ! "faire l'oiseau" ! un vieux rêve... vieux comme l'humanité... Icare s'y est noyé... et même Babar a voulu une mongolfière... Mais toi, je ne m'habituerai jamais à t'imaginer en éléphant... C'est un vrai mystère ! (ne serais-tu pas plutôt le Peter-Pan ? le vrai, celui de Kensington-Garden, -pas celui de Walt Disney qui n'était qu'un petit agité hystérique- )
Répondre
N
Si si Eva très pachyderme, mais aussi libellule ! de l'un à l'autre je circule... Et je revendique les deux ! "Pesanteur et légèreté" l'éternel débat, lequel est positif lequel est négatif ( Parménide ) , je circule entre les deux états, je fluctue, mais la balance penche du coté du pachyderme, voilà c'est dit... Quant à Peter Pan merci. Sourire Eva.
L
Ma foi, c'est une position qui m'est assez familière :) Ni onirique ni alcoolique, seulement pratique...pour une meilleure vision des choses en bas. Heu...oserais-je dire aussi que je trouve cela comique ?
Bonne soirée Nathanaël !
Répondre
N
Absolument ! Nous sommes d'accord Louv': comique et pratique pour le point de vue, et puis pour éviter les embouteillages ! ( l'opposé d'alcolique qui procède du Désembouteillage... ) . Bon rêve Louv'.
L
Un écrit alcoolique ou onirique ? sympathique.
Répondre
N
je cherche mon chien et je m'en vais !
L
Tu flottes sur de l'eau, sur d'Lau ?
N
A l'envers, mais si je flotte sur le d'eau, c'est plus onirique qu'alcoolique, Lau.