Briseurs de rêves...

Publié le 1 Décembre 2012

Reveille-matin - Fernand Léger 1914 -

J'ai aperçu il y a peu, le cimetière des réveille-matin, il est planqué dans un coin du crépuscule, les rescapés, les détraqués, les éclopés y gisent à l'abri de leurs incapacités.

L'échine brisée à coup de poing papote avec l'extinction de voix.

Le fracassé contre le mur tente une réconciliation avec ses moitiés explosées.

L'étranglé à deux mains fraternise avec l'étouffé sous l'oreiller, souvenirs communs.

L'inutile délaissé, toujours éteint avant son heure, par le lève tôt, rumine sa mélancolie d'une vie ratée.

Le bazardé par la fenêtre, le jeté dans le bain, l'obsolète remplacé par le portable, le donné au clébard, le passé au micro-onde, le noyé dans le café, le suicidé jaloux du coq...et j'en passe...Tous sont là.

Devenus intouchables.

Il manque l'évadé, mais c'est une autre histoire l'évadé.

Tous sont là, discrets, chuchotants au crépuscule, sans se faire remarquer, suffisamment traumatisés par leur métier; c'est que ce n'est pas gai comme destinée, d'être meurtriers de sieste, assassins de la nuit, briseurs de rêve.

PH.

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #ecrits

Commenter cet article
J
Merci encore pour ton commentaire sur "Réveil matin". Etrangement, les pages qui ne sont plus visibles à l'écran d'accueil de mon blog ne donnent plus les commentaires, alors que ces commentaires existent bine. Une énigme de plus à verser à la mécanique OB.
Jonas
Répondre
J
Le regard poète comme dit Lau ...
Répondre
L
Nous sommes d'accord Juliette !
J
Clin d'oeil à ton bon texte.

http://mesyeuxvosoreilles.free.fr/116-reveilmatin-JonasD.html

Jonas
Répondre
N
Je t'ai répondu chez toi, pensant d'ailleurs être en aparté les autres commentaires n'apparaissaient pas ! bonsoir Jonas.
E
un texte qui me fait penser à la symphonie des jouets (ou quelque chose comme ça !) je ne suis pas très musicologue (à mon grand regret, à ma grande honte !)... Lorsque tout dort, les objets prennent vie n'est-ce-pas ? les objets prennent vie, les objets prennent mort...
Répondre
N
Et certains objets prennent notre vie, et certains objets nous rendent notre mort ...
Bonsoir Eva, merci de votre visite.
L
Où l'on retrouve le "regard poète", parce-que moi avoir une pensée comme ça je ne peux pas ! Admirer un coucher de soleil ou ce que tu écris oui ( c'est déjà ça ) mais ce regard là !
pour le poème et le regard, je te dis merci et bravo...
Répondre
N
Attention ... C'est contagieux !