C'est beau.

Publié le 23 Janvier 2016

Photo: Thierry Courteau

Photo: Thierry Courteau

La vie écrit pour nous des textes lumineusement contradictoires.

Comme le vent qui fait trembler les feuilles de l'arbre dans tous les sens, la vie froisse comme une feuille de papier le peu du monde que l'on espère.

Elle glisse le grain de sable de sa farouche multiplicité dans l'ardente cérémonie humaine, et c'est beau.

Certains, les fiers, y voient la main de la duplicité, de la sournoiserie, ils élévent leur muraille de chine, se rencognent, se rabougrissent, ils ne naitront pas à leur vie.

D'autres joignent leurs mains, ils ont cette bonté qui ne demande pas de récompense, et ploient l'échine à la tristesse de leur mémoire. Ils ont posé à terre leur rêves d'absolu et ne cherchent pas à coloniser le ciel. Ils ont désarmé. Ils sont beaux, ils sont humains.

Ils auront la joie simple, improviseront le monde à chaque instant, engendreront un soleil plus pur que le soleil.

La vie... Elle est la pourvoyeuse de l'inattendu.

Le ressentir est la marque de la plus profonde poésie.

Chaque seconde est une indécise empoignade d'Amour et de Néant.

Et c'est terriblement beau.

PH.

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #ecrits

Commenter cet article

jamadrou 25/01/2016 09:00

Questions.
Nathanaël, sous un ciel gris as-tu un jour pensé que tu étais sous le ventre d'un éléphant?
Nathanaël, as-tu rencontré des arbres éléphants à la peau boueuse et rugueuse?
Moi, quand, par mes chemins, je caresse l'écorce des arbres, je crois lire une histoire ancienne sur parchemin.
Dis Nathanaël peut-on faire un parchemin avec une peau d'éléphant?

Jonas D. 06/02/2013 23:27

La vie est un exercice imposé, on l'aura compris en philosophant un peu. Soit. La beauté du geste réside dans cette inconscience que nous avons du bout du chemin. Cette longue marche me parle comme une école à partager. C'est un peu pompeux, c'est vrai, et pourtant j'essaie de vivre dans ce sentiment malgré les poussière soulevées par mes pieds. Je renifle, je tousse, je crache, je m'assoiffe et me verse le liquide adéquat pour oublier cette soif. Et j'avoue que la beauté surgit parfois. Elle surgit ce soir en lisant tes lignes. Amitiés.
Jonas

Nathanaël 07/02/2013 08:58

Je suis flatté Jonas, de la trace de tes pas ici, et si tu y trouve un peu de beauté en plus j'offre une tournée, de ce liquide chaud, ambré d'or fondu, qui dans nos gosiers desséchés allument le feu de la vie qui passe. Trinquons à celle ci, trinquons à celle la. Amitiés renouvelées.

Juliette 05/02/2013 14:38

Comme Laurence, j’espère, je tente de faire partie des seconds...
Oui c'est beau et terrible.
Un texte essentiel.

Nathanaël 05/02/2013 19:27

Je n'écris jamais bien loin de moi même vous le savez, beau et terrible oui.

Fanny 05/02/2013 11:08

Magnifique ! J'aimerais vos lire en papier, en livre, vous savoir sur ma table de chevet.
Merci Nathanaël. Merci...

Nathanaël 05/02/2013 19:26

C'est gentil Fanny. Merci.

Esclarmonde 02/02/2013 22:25

Certains sont tellement frileux et couards qui se protègent de l'inattendu... et passe à côté de la vie, pourtant comme tu dis, c'est terriblement beau. Cette photo d'arbre solitaire également.

Nathanaël 02/02/2013 23:42

Terriblement beau, un plaisir de te retrouver Esclarmonde, bonsoir.

Nais' 01/02/2013 22:30

Bonsoir Nathanaël !
Oui, la vie c'est beau ! Toutes ces surprises, ces rebondissements auxquels on ne s'attend jamais... Sans ça nous serions des robots.
Tu es un vrai poète Nathanaël, si sensible à toute la beauté du monde !
Bises, bonne soirée

Nathanaël 02/02/2013 23:41

Merci Naïs, si tu le dis... Sensible c'est sûr!

Hélène Carle 31/01/2013 23:49

J'aime que les mots ¨terrible¨ et ¨beau¨ se côtoient, se frôlent et s'unissent.
Et sans aucune flatterie, ce texte est majuscule!
Et tant pis pour l'ego...(sourire)

Hélène*

Nathanaël 01/02/2013 00:44

Ah ah ah ... Pour l'égo .
Merci Hélène*

Pascale 31/01/2013 17:06

Lorsque l'on accueille inconditionnellement les choses terribles et les petits bonheurs, j'ai remarqué que les choses moches s'espacent... A moins que le bout de la lorgnette ne devienne opaque, et que la sagesse s'empare de nos esprits...
Vos textes m'emplissent de cette sagesse Nathanaël. Alors merci !

Nathanaël 01/02/2013 00:43

Comme nous sommes d'accord Pascale ! Une question de flux ? Une bonne soirée au chaud pour vous ...

eva 30/01/2013 13:47

Comme tu sais parfaitement bien parler de tout cela...
"Chaque seconde est une indécise empoignade d'amour et de néant"... oh que oui ! mais j'espère bien qu'il n'y a pas plusieurs vies... parce que déjà une seule, c'est sans doute terriblement beau, mais c'est avant tout "terrible"... Bises Nathanaël :)

Nathanaël 30/01/2013 15:44

Tu me lis si bien Eva, "terriblement beau", exactement !
Et c'est beau aussi !

Fidji 30/01/2013 11:02

Un moment de lâcher prise, un désarmement fugace, j'aime cette soudaine douceur, cette acceptation de la fragilité....Mais je te sais tenace au combat....

Nathanaël 30/01/2013 15:40

Ne faut il pas des deux pour faire un juste équilibre ? Ne suis je pas un pachyderme aux ailes de libellule naissantes, ma Fidji ? Bon oui d'accord un peu trop tenace au combat encore, mais chaque fois que je tente de quitter le ring, il me sonne un round de plus...
Merci de ton passage en mes Pâturages.

Cardamone 29/01/2013 23:35

Oui, c'est beau. Te lire et sentir ce vent qui fait trembler les feuilles de l'arbre dans tous les sens, c'est déjà l'approcher, ce soleil. Merci Nathanaël.

Nathanaël 30/01/2013 15:36

Merci Cardamone, je sais que tu partages cette sensibilité, cette poésie.

Monieur Yves 29/01/2013 20:42

Heureux ceux qui sont sur le chemin. :-)

Nathanaël 30/01/2013 15:34

Un beau chemin...

Nirvana 29/01/2013 19:10

voilà quelques temps que je n'étais pas venu vous visiter, et je constate que le ton n'a pas changé ce qui est un plaisir, cependant derrière les mots qu'est ce qu'il y a ? une vérité ? une bonne intention ?

Nathanaël 29/01/2013 19:45

Si plaisir il y a, pourquoi ce questionnement ? Et puis derrière les mots c'est QUI y a t-il ? et ces mots là il faut les concevoir, donc les vivre ce qui constitue ma réponse.
Au fait "Nirvana" n'est il pas un état de sérénité ?
Bonne soirée.

Cathy 29/01/2013 16:39

Tout est cadeau en la nature, il suffit d'ouvrir les yeux... Mais aussi, les fermer, pour respirer l'ambiance, s'en imprégner... Ecouter le silence, vibrer et... En faire un poème !

Très bel écrit, Nathanaël. Merci.

Cathy.

Nathanaël 29/01/2013 19:40

Bonsoir Cathy, merci de ton passage.
Oui tout est cadeau en la nature, doux ou amers parfois, mais cadeaux de vie.
A bientôt.

Laurence 29/01/2013 15:21

J'espère, j'espère, j'espère faire partie des seconds ! C'est toujours un réel et sincère plaisir que de lire tes mots. Alors un grand merci !!!!!

Et la pourvoyeuse d'inattendu fait qu'à cet instant je reçoive un mail de ta part, exactement au même moment. Ce n'est pas beau cela, quand 2 esprits séparés par la distance se rencontrent malgré tout, au même moment ?

Encore merci !!

Nathanaël 29/01/2013 16:17

Moi aussi Laurence ! J'essaie d'aller vers...
Les gravats de ma muraille m’empêchent d'avancer comme je le voudrais... Mais j'ai la boussole obstinée. Sourire.
Nous nous sommes donc croisés me dis tu... J'en suis ravi ! Nous le ferons un jour pour de vrai.
Je n'ai pas oublié ta proposition de " Duos " : sitôt que la pourvoyeuse d'inattendu me fait la gentillesse de me rendre un peu de mon temps de poète.
La baieta, Laurence.