Ce visage, Cathédrale de ton âme.

Publié le 6 Octobre 2012

Dora Maar par Leonor fini, 1936.

Dora Maar par Leonor fini, 1936.

Lignes pures, ogivales , sous tendues de ton exigence,

fondation de la nef , d'une mâchoire assurée,

d'un menton absidial,

sensibilité à fleur d'ailes de nez, collatéral frémissant,

le transept de ta bouche, signé d'une trace d'amertume par Diogène de Sinope, juste à la commissure de ces lèvres ...

Irrévélé , le vitrail de ton regard, chœur dérobé,

Et ce grand front , déambulatoire de ton âme.

Architecture sublime .

Du revers de ma main ,lentement, je l'incarne, d'une douce caresse.

PH.

Spéciale dédicace à une promeneuse.

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #textes

Commenter cet article

Juliette 18/10/2012 11:58

C'est splendide ... La photo aussi , ce visage ...

Nathanaël 18/10/2012 15:52

Elle m'inspire - J'écrivais pour elle, elle n'en savait rien, c'était d'autant meilleur...