La marge.

Publié le 2 Février 2013

Exposition Daniel Firman

Exposition Daniel Firman

Charles Juliet:

Il y a une marge

entre ce que je suis

et celui que je voudrais être

il y a une marge

entre la vie que je mène

et la vie à laquelle j'aspire

il y a une marge

entre ce que j'écris

et ce que je voudrais écrire

j'ai travaillé et je travaille

avec ténacité à réduire

ces marges qui n'en font qu'une

Charles Juliet. (Extrait de Moisson)

Echo à : En chemin

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #textes

Commenter cet article

Jonas D. 06/02/2013 23:34

Les seules marges sont celles que le maître remplissait de rouge lorsque je rendais alors quelque rédaction effrontée. Le cancre à venir s'exprimait déjà. Plus tard, j'ai brûlé mes cahiers et les marges ont disparu en même temps que l'encre sanguine. J'ai trouvé une parade entre la projection et le possible : la sincérité. Parfois ça marche. M. Juliet, je ne sais rien de vous, mais si Nathanaël vous cite, alors je vous salue bas. Amitiés nocturnes.
Jonas

Nathanaël 07/02/2013 09:02

C'est également une méthode, et sa règle, la sincérité est universelle.
Pour ma part j'ai sauté par dessus la marge... Suis du coté bord de page et la repousse vers le centre, que le texte vrai devienne page de vie, que les mots sincères fassent une douce émeute et repoussent le rôle, la posture hors le livre de la vie.

Juliette 05/02/2013 14:36

Je vous parlais d'exigence...

Fanny 05/02/2013 11:07

Il y a chez vous Nathanaël, cette ténacité pure. Pure surtout. Une vérité. Ce texte me parle de vous, j'ai lu " journal " de Juliet et sans doute vous y retrouvez vous ?

Jamadrou 04/02/2013 08:13

Le pachyderme est là.
Les ailes naissante de la libellule ne se voient pas mais semblent lui avoir mis le coeur en émoi et la tête à l'envers!
va-t-il longtemps tenir ainsi défiant toute les valeurs passées?

Nathanaël 04/02/2013 15:01

Bienvenu(e) Jamadrou.
Belle question... La réponse aussi est en... Suspens.

Hélène Carle 03/02/2013 16:37

Et moi qui aies toujours les deux pieds dans la marge... qu'est-ce que je fais?

Hélène*
avec un sourire

Nathanaël 03/02/2013 16:55

C'est exactement ça Hélène... La marge englobe le texte à terme, ce n'est pas qu'elle devient la portion congrue, mais la part primordiale ! restez au bord du monde, les deux pieds dans la marge... Bonsoir !

Cardamone 03/02/2013 00:23

Etre un éléphant qui flotte sur le dos dans l'air, ça fait envie, c'est très très joli!!... Tu crois qu'en travaillant avec ténacité j'y arriverai?
Bonne nuit Nathanaël

Nathanaël 03/02/2013 00:38

Les ailes de libellule sont requises, Cardamone.
Tu as la résille des mots et la saveur de ton nom, la Cardamone ne pousse t-elle pas sur les hauts plateaux ? Une forme de légèreté dans la ténacité et les ingrédients sont réunis , tu vois tu les as tous !
J'aimerai bien ta rue des sept dormants maintenant... Bonsoir.

Esclarmonde 02/02/2013 22:29

Très joli texte Nathanaël, rien d'autre à dire sinon merci pour ce partage. L'éléphant lui a choisi la fantaisie pure et c'est très bien... A bientôt

Nathanaël 03/02/2013 00:15

La libellule n'a pas le monopole de l'apesanteur, l'éléphant des terres est d'éther. ( pouf pouf ) il est tard... Bonsoir Esclarmonde, content de te retrouver sur les ondes.

Thaddée 02/02/2013 21:44

Bonsoir. C'est très bien dit, et ça reflète exactement ce que je ressens. L'éléphant en lévitation c'est très impressionnant. Bonne soirée et bon dimanche.

Nathanaël 03/02/2013 00:09

Bienvenue Thaddée, coreligionnaire de Nathanaël, l'un des septantes, bienvenue et merci de ce commentaire, je viendrai rendre la courtoisie avec plaisir.

eva 02/02/2013 18:50

"Une fourmi de 18 m avec un chapeau sur la tête, ça n'existe pas, ça n'existe pas !"
Un pachyderme avec des ailes de libellule, ça n'existe pas, ça n'existe pas,
Un éléphant en lévitation, ça n'existe pas, ça n'existe pas !
sauf dans les marges des cahiers des poètes,
sauf à la marge de l'imarginaire des rêveurs !...

Eva 03/02/2013 16:58

mais oui cher Nathanaël ! Desnos l'a écrit, alors ça existe, et Nathanaël l'invente, alors ça existe... et ça nous comble de bonheur ! Bon dimanche Nathanaël, des bises :)

Nathanaël 03/02/2013 00:01

Joli Eva... Si l'on y croit ça existe, ça existe.
Il suffit d'un peu de bon vouloir et ça existe, ça existe.
Un pachyderme avec des ailes de libellule, ça existe, ça existe.
Je le sais, je le sais, je l'ai vu, je l'ai vu...et sur son dos une fourmi avec un chapeau de 18 mètres de long, ils mangeaient des macarons, des macarons.
Eva, chapeau bas.

Sagine 02/02/2013 12:50

Je cherche un bon mot à écrire mais il y a une grande marge entre les mots et moi.

Lau 03/02/2013 17:28

Je m'immisce... Moi c'est pas une marge, c'est la page...

Lau 03/02/2013 17:26

Oui je veux,plonger dans cette onde, m'y délasser sur les mots, les tiens...

Nathanaël 02/02/2013 23:51

Sur le bord de la marge-elle plonge dans les mots, dans les flots, fait la planche, et si-flotte les textes sur le dos, dit les écrits sur l'île de l'ouïe...
Merci de Ton passage aux pâturages Sagine.

Nais' 02/02/2013 12:38

Bonjour Nathanaël !
Pouvoir réduire ces marges, qui n'y aspire pas ? Joli texte !
Bises, bon week-end à toi

Nathanaël 02/02/2013 23:47

Les sans vies, les poissons rouges, les étriqués, les mollusques, les petits soldats, les cons, et puis moi qui aimerait parfois retourner à la myopie, retrouver ma carapace de tortue.