La poésie

Publié le 19 Avril 2013

La poésie

Ce qui s'enfuit du monde c'est la poésie.

La poésie n'est pas un genre littéraire, elle est l'expérience spirituelle de la vie, la plus haute densité de précision, l'intuition aveuglante que la vie la plus frêle est une vie sans fin.

Christian Bobin - Carnet du soleil -

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #textes

Commenter cet article

eva 21/04/2013 12:02

c'est exactement ce que tu écris dans le billet qui suit celui-ci...
Celui qui n'est pas sincère (ni avec lui-même, ni avec l'autre) ne peut pas s'approcher de la poésie...

maïa 20/04/2013 09:59

"ce qui s'enfuit du monde c'est la poésie".... et aussi ce qu'il en reste lorsqu'on a fait abstraction complète de toute l'horreur du monde...

Nathanaël 20/04/2013 17:15

Bienvenue Maïa.
Oui, et parvenir à faire abstraction c'est être poète aussi.
A Bientôt chez vous.
Merci de votre passage aux pâturages Maïa.

Laurence 19/04/2013 21:52

Ma belle-soeur m'a lu des quantités de passages des livres-poésie de Christian Bobin qu'elle adore, et à chaque fois j'ai été moi aussi extrêmement touchée par la justesse et la finesse de ses pensées-mots. Et ceux que tu as choisi font encore une fois "mouche" et résonnent de manière très harmonieuse en moi. Merci Nathanaël

Nathanaël 20/04/2013 17:12

Nous sommes alors sur le même vibrato, et je m'en réjouis.
Bise Laurence.

Frieda 19/04/2013 19:02

Celui qui capte ce qui se cache au monde
et nous le révèle avec sa sensibilité
C'est le Poète...
Bisous Nathanaël et doux week-end
Frieda

Nathanaël 20/04/2013 17:11

Et qui sait lire le poète l'est non seulement un peu lui même, mais le fait exister.
Merci Frieda de ton passage loin du sahel.

Jonas D. 19/04/2013 14:35

Christian Bobin est cet ami que tu m'as récemment présenté et avec lequel je fais connaissance. Il ressuscite en moi quelques émotions égarées, parfois douloureuses, mais j'aurai tort de lui en vouloir. J'apprends qu'une vie ne suffit pas à mémoriser tout ce qu'il faut en retenir d'elle. Merci pour cette tentative attentionnée. Amitiés.
Jonas

Nathanaël 20/04/2013 17:09

Il y a dans son écriture des nids de lumière, et quelques duvets soyeux de mots, si légers, si délicats, que le moindre souffle du lecteur les inhale au coeur !
Jonas, amitié.