Sans contact

Publié le 29 Mars 2013

Sans contact

La disparition programmée du numéraire, de la matérialité de l'argent que l'on possède, c'est à dire de la monnaie d'échange ou de non échange, cette disparition que je constate chaque jour, me ...

La carte bancaire, le paiement électronique, le compte bancaire, sont la société incessante, la grande dilution dans le commun, le normé, impossible dés lors de non échanger, de posséder un secret, de préserver une solitude, de conserver son unicité.

Les billets dans les piles de draps ou sous le matelas, sont retrait de la société, l'argent y dort, et c'est le monde du songe, du secret, de la solitude. C'est l'être séparé, autonome, indépendant, un grand défi aujourd'hui dans nos sociétés démocratiques.

Tout ceci heurte la surveillance générale, la consommation nécessaire, la solidarité morale, la santé collective, le progrès et son réseau d'autorisation et de validation, de localisation et d'information transparente. Tout y est flagrant, et ce qui n'y est pas est délit !

Dés lors, l'argent, les espèces sont contestation, deviennent forcément clandestines, ré-probables, reprochables, sales. Le fruit de notre travail, la sueur de notre liberté, sale.

La solitude matérielle de l'argent est la solitude indépendante de l'individu, son choix. Ne pas pouvoir non-échanger, c'est ôter toute valeur à l'échange et le paiement électronique, le paiement " sans contact ", selon le terme utilisé :" sans contact ", sans plus d'individus... D'hommes et de femmes, d'enfants et d'argent de poche...

Je veux conserver, préserver, l'argent comme monnaie d'échange et que l'on me rende la monnaie de ma pièce - Echange ou Non... Conserver le choix.

Le paiement sans contact ça me ... Groumph !

PH.

Dans le même esprit : écho à flagrant-délit - Regard X

et l'excellent poème de Cardamone : Rabougrissement du rêve .

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #groumph

Commenter cet article

Jonas D. 03/04/2013 23:20

Légitime contrariété. L'échange, oui, le troc ancestral, le sel de la main à la main, et voilà qu'on disparu les poignées de main "cochon qui s'en dédit", voilà que nous sommes au nouveau geste : la main vers la machine. A quand l'empoignade ? Ton article nous ramène à l'essentiel : le contact. Ne perdons pas le contact, le toucher, ce sens absolu qui nous désigne. Merci Nathanaël. Amitiés.
Jonas

Nathanaël 04/04/2013 14:59

Oui la machine nous happe, elle nous recrachera sous forme de carte électronique formatée ? Impôts prépayés.
"1984" d'Orwell et "le meilleur des mondes " d'Huxley se profilent à l'horizon de nos contrées, notre imaginaire est menacé... Un imaginaire de 38 secondes: Spot de pub...Enfin l'imaginaire spéculatif de nos politiques lui, se réfugie à Singapour chez UBS dirait l'autre ! Quelle leçon.
Il nous restera le troc et le cannibalisme... J'me comprends. Bon je suis en pétard !
Ciao Jonas. Merci de ton passage.

Pascale 03/04/2013 09:29

je te fiche mon billet que les DAB se révolteront un jour et qu'ils quitteront les niches (pas fiscales) dans lesquelles l'homme les a incarcérées !
Ils s'en iront avec notre argent se baigner dans les îles caïmans...

Nathanaël 03/04/2013 10:08

Merci du rire offert par ce commentaire ! L'image m'a emportée... Bonne journée Pascale.

Laurence 02/04/2013 16:32

Alors ... et d'un, déménages et viens vivre en Italie ! Le liquide est roi, la carte ne fonctionnant que erratiquement. mais fais vite, très vite, car j'ai vu dernièrement un magasin où ... comment expliquer ... la caissière (ou le caissier !) ne touche pas à l'argent. Tu glisses le billet dans une machine qui l'avale, le machouille et le digère en émettant un rot si le billet n'est pas un faux, et te jette à la figure tout le surplus. Et attention, aucune contestation ni erreur possible ! C'est la machine qui l'a dit !

Nathanaël 03/04/2013 10:06

Oh oui devenir Italien ! Laisser ma part de sang ensoleillé, Italienne, de ma grand mère, retourner à sa terre, et puis parler Italien ! ( Pouvoir aussi parler Français avec l'accent Italien Hum ... ) Cocteau dit que les Italiens sont des Français Heureux, il a tout dit.
Baci Laurence.
Il y a de ces machines infernales en France aussi.

Fidji 01/04/2013 14:36

Détourne le regard, la vie est ailleurs....

Nathanaël 01/04/2013 16:36

La vie se niche dans ces détails, comme le diable. La société tente de faire "Ça" de nous. Je résiste de toute ma conscience.

eva 31/03/2013 16:37

dis-donc, t'es sérieux ce dimanche !...

Nathanaël 01/04/2013 16:37

Tu sais que je t'aime toi !

Nais' 30/03/2013 11:32

Bonjour Nathanaël !
C'est une lourde question, revenir aux paiements traditionnels est-il possible ?
Je comprends que tu sois agacé par ce manque de contact... Mais il faut bien avouer que dans certains cas c'est plus simple, même si on se sent moins en sécurité !
Bises, bon week-end de Pâques

Nathanaël 01/04/2013 16:40

Un jour nous devrons revenir au troc si ça continue ! Oui bon je suis un peu énervé sur ce texte ! Joyeuses Pâques Nais'... Je vais aller voir si tu as fait de beaux oeufs.

Esclarmonde 30/03/2013 10:33

La transparence à tout prix et la dématérialisation de tout... au profit de quelques uns.. surtout pas à notre profit à nous, simples citoyens! Merci pour cet excellent texte et bon week-end pascal

Nathanaël 02/04/2013 00:29

Merci Esclarmonde.

Sagine 29/03/2013 10:08

Et maintenant, tu vas faire du shopping ?
Hors plaisanterie, tu arrives à avoir un contact avec les DAB toi ?

Nathanaël 29/03/2013 19:30

Ah ah ah ! Tu m'as bien fait rire Sagine même si je l'attendais un peu celle là... Mais c'est aussi la preuve que le mal est fait, les DAB. Et j'ai un très mauvais contact avec eux, j'ai préconisé à mon directeur d'agence la dernière fois de mettre un punching-ball à coté, c'est te dire !
Bonne soirée quand même.