Partie gratuite !

Publié le 10 Janvier 2013

Zip-boïng te voilà catapulté instantanément, sur la rampe, mis en orbite, ton estomac resté derrière toi, tes neurones scotchés à ta paroi, les nerfs n'en parlons pas...

Tu jaillis, propulsé d'une de ces ruades de la vie, qui t'expulse de ta poésie, puis alors par ici par là, rebondis comme ceci comme cela, hop-bong-bang-dzoïng ça tourneboule, ça cogne à gauche à droite, tu te fais coincer sur le coté, file de l'autre, glisse vers une issue mais deux gros bras aux muscles mécaniques te renvoient là bas, c'est le branle-bas, des flashs de tous cotés, le gyrophare aussi qui s'y met, qui t'hallucine, de rebonds en accusé de réception, de procés non verbal en fiscalisation, d'inspection du travail en code mal barré, t'es brinquebalé, rendu comme furibond sinon moribond.

Et le tintamarre tout le temps qui t'assaille, à devenir maboule, que tu sais plus où t'es, que ça tombe de tous les cotés, même qu'à un moment, alors que t'as repéré une sortie sur le coté, t'as tout le plancher qui se met à chavirer sous la houle d'un forcené complétement dégondé, t'espère presque le tilt histoire de souffler, mais y a le temps pour rien, le temps il s'est barré, carapaté...T'as même pas celui d'espérer, faut juste parer, pas te faire déborder c'est toi le boss et tu prends les bosses, ça doit venir de là.

Tout semble de biais, le compteur totalise les points mais c'est toi qui passe à la caisse... pas celle de la sécurité sociale c'est toi qui la finance ! Restons en là tu pourrais devenir désagréable, et quand enfin tu pourras échapper à ce bazar , passer entre les barres, tu seras automatiquement recalé dans la file d'attente sans coincer la bulle mais coincée ta boule vers le ressort titanesque qui te catapultera sans délai dans le gigantesque flipper de l'absurde réalité.

Et pour ça t'es sur qu'y aura toujours un con pour mettre cent balles...

PH.

Rédigé par Nathanaël

Publié dans #groumph

Commenter cet article
J
Excellent, vraiment. Tu m'entraînes naturellement vers le groupe Téléphone "Flipper".

http://www.youtube.com/watch?v=rqYmPFV_nuA

Amitiés.
Jonas
Répondre
N
Excellent... À écrire oui , sorti en moins de 10 minute sur un sac en papier de fruits et légumes ! À vivre beaucoup moins drôle !
Je suis allé écouter téléphone ( souvenirs ! ) je ne devais pas être disponible , je réessaierai .
C
Ca donne le vertige! Très fort! On est nous aussi emportés catapultés... même lorsqu'on n'est pas boss et qu'on n'a pas forcément le même point de vue sur des trucs comme la sécu!!!
Répondre
N
Bonsoir Cardamone , désolé pour le vertige !
Quant à la sécu la réalité de cette histoire vous mettrait de mon côté, lorsqu'un indélicat utilise le système il spolie la solidarité de tous, la votre, la mienne , mais je répugne ces propos peu poétiques ...
N
Bonsoir Nathanaël !
Ya pas à dire, ce texte est à en perdre haleine ! Quel rythme haletant, on n'en sort pas indemnes !!
Tu m'as fait rire, comme parfois. C'est ce que j'admire dans tes textes : tantôt hilarants, tantôt touchants, ou dramatiques... Mais toujours ils font mouche !
Bises, belle soirée à toi
Répondre
N
Content de te faire rire Naïs'... Et il faut en rire, même si sur le moment quand tu es pris dans ce flipper de la vie et que les soucis arrivent de tous cotés...
Merci de ton passage aux Pâturages.
E
trépidant ! bravo Nathanaël :))
Répondre
N
Très trépidant très chère ! Merci Eva.
P
C'est drôle... Et pourtant pas tant que ça...
On est "dedans" bon sang, on tourne avec... Et la dernière phrase, alors là, je l'adore ! Pour un peu on repartirait malgré soi, pour un autre tour... Démoniaque ce texte ! sourire
Répondre
N
Pas tant que ça ! Nous nous sommes compris Pascale.
F
Eructation...Te sens-tu un tantinet soulagé?
Répondre
N
Abattu ! mais pas vaincu...
E
De quoi attraper une belle migraine... Et si la nuit n'apporte pas de répit en plus... Je suis moi-même "victime" de flots de pensées continuels. A bientôt
Répondre
N
Le "bélier de Jonas" y serait comme un fou !
Là je suis juste expulsé de ma poésie par quelques évènements qui me malmènent pour un temps, mon coté pachyderme fait front...
Merci Esclarmonde.
L
La machine infernale ne s'arrête jamais tant qu'elle est branchée...Et si on passait à la pétanque ? :) Bien vu, en tous cas ! A bientôt, Nathanaël..
Répondre
N
Oh oui ah la " paix tant que " vous voulez , mais je fais pas le cochonnet ! Flipper m'a suffit... Merci Louv' et restons tout de même branchés.